REPI

NinaWILEN


< Retour
Portrait de nwilen

Nina WILEN

Chercheur
Contact
Nina.Wilen@ulb.ac.be

Membre de

  • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • REPI
  • Professeurs - Corps académique

Appartenance

RMES Voir le site
(Réseau Multidisciplinaire d'Etudes Stratégiques)

Membre du SWEPSA Voir le site
(Swedish Political Science Association)

CV

2010 - : Chercheur Post-doctoral à l'Ecole Royal Militaire, Bruxelles, Belgique

2010: Docteur en Science Politique

2006: Boursier Mini-Arc

2004-2005: Diplôme d'Etudes Approfondies (DEA) en science politique à l'ULB

1999-2004: Licenciée en science politique à l'université de Lund, Suède

2002: Boursier ERASMUS à l'université de Queens Belfast, Irlande du Nord

Travaux sélectionnés

Voir toutes les publications

Présentation des recherches

Mon axe principal de recherche est l'interprétation de la souveraineté dans la construction de la paix.

Dans le cadre de ma thèse de doctorat, je me suis intéressée à l'interprétation de la souveraineté dans le contexte de construction de la paix au Liberia et au Burundi. Plus spécifiquement, le travail a porté sur les interventions régionales et les interventions de l'ONU dans les deux pays respectifs. Le travail se base sur : d'une part une analyse théorique de la souveraineté, d'autre part une analyse plutôt empirique d'interviews réalisées sur le terrain avec des membres du personnel de l'ONU ainsi que des acteurs locaux.

L'objectif de ces recherches est de mieux comprendre comment l'interprétation de la souveraineté change pendant une intervention avec l'ambition de stabiliser le pays en question. Quelles sont les raisons de l'engagement des acteurs externes, et quelles conséquences politiques ont leurs initiatives au niveau national, régional et international. Le but est aussi de cerner leur position de pouvoir dans les relations internationales, avant, pendant et après les interventions. L'ambition est également de pouvoir opérer des comparaisons entre d'une part les Etats en question et d'autre part les acteurs externes : régionale et internationale.