REPI

Qu’advient-il à la fonction idéologique d’Hollywood lorsqu’elle doit séduire la Chine ? Le cas des blockbusters


Jeudi, 30 Avril, 2015 - 12:00 to 14:00

Daniel BONVOISIN (Média Animation)

Séminaire doctoral REPI

@ ULB IEE, Geremek room, 39 avenue F. D. Roosevelt, 1050 Bruxelles

Attendance is free but registration is required. Please register by sending an email to Constance de Lannoy

ABSTRACT

La littérature consacrée à la fonction idéologique du cinéma américain souligne abondamment son adhésion aux intérêts politiques et sécuritaires des Etats-Unis. Or, depuis le début des années 2010, les « blockbusters » hollywoodiens engrangent de substantiels bénéfices en Chine au point que le marché chinois soit désormais un enjeu commercial majeur pour l’industrie cinématographique. Mais diffuser un film en Chine n’est pas chose aisée. Les productions étrangères sont soumises à des quotas et à une censure aux règles opaques. La diffusion des contenus est encadrée afin de museler la critique contre le régime et d’empêcher la célébration ouverte des Etats-Unis et des valeurs perçues comme occidentales. Les « blockbusters » américains diffusés en Chine sont donc « filtrés » par les autorités locales directement sollicitées par les producteurs qui soumettent leurs projets dès l’écriture du scénario. Résultat : les succès planétaires récents démultiplient les scènes qui se déroulent en Chine afin de séduire le public asiatique. Parfois, ils offrent des représentations explicitement positives de l’État chinois au point que certains se demandent si Hollywood ne se transforme pas en instrument de soft power pour Pékin.

Les « blockbusters » se trouvent-ils soudain idéologiquement « neutralisés » ? L’émergence du marché chinois remet-elle en question la fonction idéologique du cinéma hollywoodien ? Dans notre présentation, à travers une grille d’analyse inspirée par les travaux d’Antonio Gramsci appliquées à des succès récents, nous cherchons à montrer que les films américains destinés au marché mondial, contribuent à reproduire un « sens commun » qui normalise les pratiques militaires de l’État moderne et tout particulièrement celles des Etats-Unis. En ce sens, il reste correct d’affirmer que le cinéma américain contribue à la légitimité de la violence militaire.

Invitation PDF