REPI

Institutionnalisation d’un rôle politique au sein de la diplomatie internationale: L’ascension du Haut représentant de l’UE dans le dossier nucléaire iranien (2003-2015)


Vendredi, 7 Décembre, 2018 - 12:00

Institutionnalisation d’un rôle politique au sein de la diplomatie internationale: L’ascension du Haut représentant de l’UE dans le dossier nucléaire iranien (2003-2015)

Conférence doctorale publique par Stefan Waizer, ULB/REPI-Sciences Po Aix

Abstract

La thèse présentée dans le cadre de ce séminaire analyse l’institutionnalisation du Haut représentant de l’UE dans les négociations sur le programme nucléaire iranien entre 2003 et 2015. Si au départ le rôle qu’occupe le Haut représentant dans le dossier iranien est codifié dans les traités européens, à partir de 2006, ce sont notamment les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui le définissent. Ainsi mandaté par deux groupes d’acteurs distincts – les acteurs institutionnels de l’UE et les six puissances impliquées dans les négociations avec l’Iran – le diplomate en chef de l’UE est amené à endosser deux rôles contradictoires, celui du Haut représentant de l’UE et celui du Haut représentant des E3+3. En combinant la sociologie de l’UE avec la sociologie des RI, cette thèse interroge les dynamiques qui ont amené le Haut représentant à être reconnu comme légitime par l’ensemble des acteurs de la configuration du dossier nucléaire iranien. En s’appuyant sur l’hypothèse de la différenciation des espaces sociaux, ce travail prend en compte les logiques distinctes structurant l’arène globale de la négociation nucléaire et l’arène de la PESC, tout en les appréhendant comme des arènes enchevêtrées. L’étude de cas, qui s’appuie sur des entretiens et des archives, questionne l’idée de l’institutionnalisation de l’UE en tant que processus d’intégration. En effet, l’inscription de l’UE dans l’espace global de la diplomatie internationale permet de voir qu’il s’agit aussi bien d’une dynamique d’autonomisation, de différenciation et d’exclusion.

Stefan Waizer détient des maîtrises en science politique et en droit de l'Université d'Innsbruck, Autriche. Il a écrit sa thèse - qu'il soutiendra le 10 décembre - en cotutelle à l'ULB et à Sciences Po Aix. Actuellement il vit à Vienne où il travaille comme conseiller juridique pour une ONG dans le secteur migratoire.

Discutant : Florent Pouponneau, Maître de conférence en science politique, Laboratoire SAGE, Faculté des sciences sociales - Université de Strasbourg

 

Vendredi 7 décembre 2018 de 12-14 heures (sandwichs offerts aux personnes inscrites)

 

ULB-IEE (salle Kant)

39 avenue F. Roosevelt, 1050 Bruxelles

Inscription en ligne obligatoire : https://goo.gl/forms/bp3bwM6W1zwkq4dA2

Affiche PDF