REPI

Géopolitique de la nouvelle Asie centrale, De la fin de l’URSS à l’après-11 septembre


Auteur(s): 
Thierry Kellner, Mohammad-Reza Djalili
Lieu: 
Paris
Editions: 
Presses universitaires de France
Collection: 
Publications de l'Institut de Hautes Etudes Internationales et du développement
Année: 
2006
Pages: 
588
ISBN: 
9782130532866 (Édition imprimée) 9782940549160 (Edition électronique)

Version électronique mise en ligne le 1er septembre 2014 : http://books.openedition.org/iheid/1130

Avec l'effondrement de l'Union soviétique et l'accession à l'indépendance des cinq républiques situées dans la région, l'Asie centrale a réintégré la scène internationale en tant que catégorie spatiale autonome. Le retour de ce que Mackinder avait naguère baptisé « le pivot géographique de l'histoire » constitue sans doute un des événements majeurs de la vie internationale de la dernière décennie du vingtième siècle.

Ce fait a entraîné une transformation géopolitique dont l'importance dépasse largement les limites territoriales des ex-républiques soviétiques. Que ce soit par rapport au Moyen-Orient, au continent asiatique, à l'Eurasie et bien entendu à la Russie elle-même, de nouvelles dynamiques sont apparues dont les conséquences deviendront de plus en plus perceptibles à mesure qu'on avancera dans le nouveau siècle. La première édition de Géopolitique de la nouvelle Asie centrale est parue en mars 2001. Quelques mois plus tard, alors qu'une deuxième édition était sous presse, les attentats du 11 septembre ont eu lieu à New York et Washington.

L'intervention américaine en Afghanistan et la chute du régime des taliban ont profondément modifié la donne géopolitique en Asie centrale. En quelques semaines, cette région, qui jusqu'alors suscitait surtout la convoitise pour ses ressources en hydrocarbures, est devenue le premier front de la lutte antiterroriste lancée par les États-Unis. Les auteurs de cet ouvrage ne pouvaient évidemment faire l'impasse sur ces bouleversements.