REPI

Citoyenneté longue distance et transnationalisme électoral. Le vote des diasporas africaines


Vendredi, 23 Mars, 2018 - 10:00

Séminaire de recherche REPI organisé en collaboration avec le GERME 

CITOYENNETÉ LONGUE DISTANCE ET TRANSNATIONALISME ÉLECTORAL : LE VOTE DES DIASPORAS AFRICAINES

Etienne SMITH, Chercheur associé, CERI - Sciences Po Paris

Résumé :  Une majorité d’États africains permet aujourd’hui à ses ressortissants vivant à l’étranger de participer aux élections, et un petit nombre de pays a également octroyé une représentation parlementaire spécifique pour les citoyens de l’étranger. Comment comprendre la diffusion du droit de vote à distance en Afrique ?

Comment s’organisent ces scrutins à distance ? Qui sont les électeurs à l’étranger et comment analyser les comportements électoraux transnationaux ? À partir de l’exemple sénégalais et d’éclairages comparatifs européens et africains, cette communication se propose de revenir sur les défis méthodologiques posés par l’analyse du vote transnational comme sur les premiers enseignements des études menés sur ces nouveaux espaces extra-territoriaux du vote à la croisée de la sociologie politique des migrations et de la sociologie politique du vote.

Bio : Etienne Smith est chercheur au sein de la Chaire d'études africaines comparées (EGE- Rabat). Diplômé de Sciences Po (2003), docteur en sciences politique (CERI/ Sciences Po 2010), il a été chercheur postdoctorant au Committee on Global Thought (2010-2012), adjunct assistant professor à la School of International and Public Affairs de Columbia University (2012) puis chargé de mission Afrique à la Direction des affaires internationales de Sciences Po et responsable adjoint du programme Europe-Afrique du Collège universitaire en 2013 et 2014.

Etienne Smith a enseigné la politique comparée à Sciences Po (2004-2009) et à Columbia University (Institute of African Studies, 2010/2012). Membre du Joint African Studies Program (Columbia/Paris 1 Sorbonne), il a été coordonnateur du cours commun en études africaines Sciences Po–Columbia (Global Africa Seminar  Columbia/SIPA 2012 et Sciences Po/PSIA 2014).

À partir du cas sénégalais envisagé de façon comparative, ses travaux portent sur la formation de l'Etat, les imaginaires de la nation et du pouvoir, les élections et l'engagement politique de la diaspora; la fabrique des savoirs par les instituteurs ouest-africains du premier XXe siècle; l'histoire au long cours des relations intercommunautaires en Afrique de l'Ouest; les décolonisations et la guerre froide en Afrique.

Vendredi 23 mars de 10 à 12 heures

Université libre de Bruxelles

IEE, 39 Av. F. D. Roosevelt, 1050 Bruxelles

Salle Kant

Entrée libre sans inscription

Contact & information: repi@ulb.ac.be